portrait-ingenieur-eco-conception-analyse-cycle-vie

Mathieu, ingénieur analyse de cycle de vie et éco-conception

Après un diplôme d’ingénieur et un mastère spécialisé, Mathieu Galliou a intégré l’agence EVEA en tant qu’ingénieur analyse du cycle de vie et éco-conception. Ses missions ? Il conseille et accompagne les entreprises dans la réduction de leur impact environnemental.

Quelles sont vos missions en tant qu’ingénieur analyse du cycle de vie et éco-conception ?

Je travaille actuellement en tant qu’ingénieur analyse de cycle de vie et éco-conception au sein de l’entreprise EVEA.

EVEA a pour vocation d’accompagner les entreprises à évaluer leur impact environnemental tout au long de la chaîne d’un produit ou d’un service

C’est-à-dire, de l’extraction des matériaux jusqu’à la fin de vie en passant par la phase d’usage de ce produit.

Actuellement, j’étudie l’impact environnemental en 2030 d’une flotte de véhicules électriques dans une capitale européenne.

Je fais également de l’accompagnement pour la partie éco-conception d’un voilier où l’objectif est de réduire l’impact environnemental sur toutes les étapes du cycle de vie.

Et enfin ponctuellement, je fais de la formation. J’accompagne des entreprises ou des étudiants à l’utilisation de logiciels spécifiques ou bien à la compréhension des enjeux de l’éco conception et de l’analyse de cycle de vie.

Quel est votre parcours de formation pour devenir ingénieur en éco-conception ?

J’ai suivi le cursus ingénieur de l’ESB avec une spécialisation en troisième année en construction.

Après avoir travaillé pendant un an en conduite de travaux dans plusieurs entreprises, j’ai intégré le Mastère spécialisé de l’ESB composites biosourcés, éco design et innovation.

Certains étudiants ont peur de rentrer dans une école d’ingénieurs spécialisée dans un seul matériau qui est le bois.

Je l’envisage plutôt comme un secteur de niche dont on va a voir dont on va avoir besoin à l’avenir que ce soit pour les composites bio sourcées ou pour le bois.

Les entreprises ont besoin d’ingénieurs qui maitrisent les sciences et technologies de ces matériaux, qui en comprennent les enjeux car ils ont un impact environnemental positif.

Publié le 08-Avr-2022
Makers by nature